Cosmétiques naturels & responsables

les gagnantes du concours sont….

Bonjour à tous et merci à toutes les mamans qui ont participé au concours Arthus&Co / Univeda à l’occasion de la fête des mères.

Je dois dire que j’ai été bouleversée par pas mal de témoignages et que j’aurais eu du mal à choisir les gagnantes, heureusement les jurés l’ont fait pour nous et apparemment ça n’a pas été facile !
Merci donc aux 6 jurés de choc :
Julien d’Affaires de Mômes
Natacha de Cranemou Le Blog
Aurore de La Mite Orange
Marie de Mamans Testent
Alice de Parents Testeurs
Julie de Rock@Lulu

et surtout un immense merci à Catherine d’Arthus&Co qui a tout organisé, sans elle ce joli concours n’aurait pas vu le jour ;)

Voici donc la liste des gagnantes et leur témoignages que nous publions ici. A lire et relire sans modération, ils sont magnifiques ! Bravo aux 6 mamans !

1er Prix: Bébé du Bout du Monde, remporte le Sac à Langer Storksak, d’une valeur de 249€

« Nous avons tant rêvé notre boule de nous, imaginé qu’avec mes yeux et sa bouche, ce petit être pourrait être une merveille, fantasmé son futur niveau universitaire. Ma garde robe de grossesse était prête dans mon dressing virtuel, je serai une femme enceinte chic ! Celle toute minuscule de ce petit être, en taille naissance, prenait forme également dans mon esprit, du blanc, du tout doux.
Une petite princesse ? Un petit prince ? Forcément une princesse, je regarde les photos de nous bébés et je sais qui tu seras, embellie par notre amour et cette magie qu’est la naissance.
Quelques mois ont passé…vous attendez un petit prince !!!!
Alors je t’ai révé, en rouge, et avec les cheveux dressés sur la tête. Je ne voyais pas les traits de ton visage, juste cette couleur et ces cheveux de petit hérisson.
Nous avons préparé les valises, la tienne, la mienne et celle de papa. Nous savions que le nombre d’heures qui nous séparaient de toi allait être important, mais ça y est, nous allions être ensemble, nous allions pouvoir serrer notre fils sur notre coeur.
Je tenais à peine debout, je serrais ton doudou entre mes mains, j’avais froid malgré la chaleur et le manque de sommeil, papa, à mes côtés, ne savait plus comment m’épauler. La douleur de cette attente était tellement vive que je ne me souviens plus des sons, des personnes autour de moi, des odeurs.
Et tu es arrivé, avec un petit gilet rouge et des cheveux bien droits sur ta tête, exactement comme dans mon rêve, tu étais tellement en moi que je t’ai vu, mon bébé.Je t’ai porté dans mon coeur pendant quatre ans, et tu avais 7 mois quand je t’ai porté sur mon coeur, à Hanoï, là où tu es né. »

***

2ème prix: Maman Bavarde, remporte le Lot Golden Mum Univeda d’une valeur de 175€

« Je pourrais raconter pour la 150ème fois cette fin de césarienne où après 48 heures de douleur, j’ai regardé mon mini dans les yeux en lui disant « salut toi…On a bien galéré, hein? »…mais bon, pour l’originalité, on repassera…je voudrais donc raconter ma rencontre avec Niafette.
J’avais 30 ans et un jour. Elle avait 2 ans et 4 mois. Pour la rencontre officielle, on avait prévu, avec son papa de se voir dans un petit parc avec animaux, châteaux gonflables, pédalo et poney…meuh nan, je ne voulai spas l’acheter…Quand on s’est retrouvé sur le parking, elle dormait dans la voiture. Ses grands yeux foncés se sont ouverts, encore tout ensommeillés…elle m’a lancé un regard interrogateur, est descendue de voiture, dans les bras de son papa, me matant en coin, genre c’est qui celle là? Son regard est descendu jusqu’à mes tongs roses, puis est allé vers ses mini tongs blanches. Elle me les a présenté: « T’as vu mes tongs? »Je lui ai dit qu’elles étaient magnifiques…elle m’ a souri, a mis sa menotte dans ma paluche, et m’a demandé « tu t’appelles qui, toi?! » J’ai été conquise. ça a été réciproque. Une évidence, que j’allais l’aimer toute ma vie.Un coup de foudre pour une mini miss qui n’avait plus de maman, un coup de foudre d’une mini miss pour une grande crâneuse qui n’avait pas d’enfant. 2 ans d’amour et un bébé/ptit frère plus tard, je peux le dire…je ne l’ai pas mise au monde ma niafette, mais je ne pourrais pas l’aimer plus, même si ça avait été le cas. »

***

3ème prix: Katy, remporte le lot Sweet Mom Univeda d’une valeur de 100€

« Aujourd’hui tu as trois ans et tu es un chevalier qui empêche les loups d’aller dans la chambre de ta petite soeur que tu appelles « petite pomme »… Tu me regardes avec des yeux pleins d’étoiles et tu me demandes « est-ce que tu me t’aimes, Maman? »
A l’époque, j’en avais vraiment marre de rouler pour descendre du canapé et de me prendre des coups dans les côtes… j’avais hâte que la grossesse se termine et de découvrir ta frimousse…D’autant que les choses allaient enfin devenir réelles pour ton papa.
Papa, je ne voulais pas qu’il vienne avec moi pour l’accouchement. Pour moi c’était un évènement de femme, et je ne voulais pas que ton père me voit dans ce moment où on peut ne pas être maître de soi…
Oui mais Papa ne voulait surtout pas manquer ça… alors il s’est mis dans un coin et je dois te dire qu’au moment où tu es arrivé, j’avais complètement oublié qu’il était là!
En fermant les yeux, je peux encore aujourd’hui sentir le poids de ton petit corps tout chaud que l’on dépose sur ma poitrine. Je ne te vois pas, à peine le haut de ton crâne, j’entends vaguement qu’on demande à ton père s’il veut couper le cordon et m’étonne qu’il ne réponde pas.
Rien ne m’avait jamais préparée à la réaction de ce grand costaud, toujours le premier à plaisanter.
En me retournant, je le vois incapable de parler, de bouger, le masque vert qui lui couvre la bouche noyé de larmes.
On dit souvent que les pères ne sont pères qu’à partir de la naissance, alors que les mères le sont dès la grossesse… et bien moi je suis devenue ta maman à ce moment là, devant toute l’émotion de ton papa.
Puis dans cette salle de naissance tu t’es endormi contre ma peau et tu sentais le biscuit.
J’ai compté tes doigts et regardé ton petit nez, sans même cherché à savoir à qui tu pouvais ressembler… »

***

4ème prix: Emilie, remporte la valise Week-end Magic Stroller Bag d’une valeur de 95€

» C’est la nuit. Il est minuit et demi.Tout le monde dort. Ma salle de bain est rose, ce n’est pas nous qui l’avons faite ainsi . C’est ici, dans la pièce la plus petite de la maison que je me sens le mieux pour faire naître mon dernier bébé. Le travail à commencé depuis quelques heures. Je gravis le sommet des contractions de plus en plus difficilement. Mon homme est là, il se plie à mes demandes, m’accompagne, me soutient du mieux qu’il peut. Je doute. J’ai mal. J’ai peur. Je pleure.Je suis seule. Je voudrai tant que tout s’arrête , que je retourne me coucher, qu’on n’ en parle plus.
Je suis tantôt sage-femme en m’examinant , tantôt femme dans la douleur. Mon bébé est haut. Trop haut. Je ne sais plus où j’en suis. Je crie, je hurle, je m’impatiente. Bon sang, ce 4ème bébé, ce devrait être plus facile, je ne devrais pas souffrir comme ça ! L’heure n’avance plus sur ma montre.Je serre les fesses, me relève, me rassoit, bouge et bouge encore mon bassin. Tout ce que j’apprends aux futures mamans ne marche plus, je suis complètement déboussolée. Soudain, je m’accroupis, la poussée est là. Et je pousse de toutes mes forces, aggripée à mon lavabo, mon homme derrière. je sens la tête de mon bébé arriver. ça brûle, mais je ne peux pas m’arrêter… Sa tête sortie, mes jambes flageollent, je ne sais plus quoi faire, je crie à mon homme de m’aider. Et puis une contraction arrive et ma beauté glisse hors de moi. Je sens toutes les parties de son corps me traverser. Il est 2h43. Je la serre contre moi. Je m’assois par terre. Je l’essuie , je la masse . Elle est si belle, tellement belle. Je lui dis, les larmes dans la voix que jamais je n’aurai imaginé qu’elle puisse être si belle. Elle crie à pleins poumons. Visiblement, elle a été dérangée. Je ne la quitte pas des yeux, c’est ma fille, ma dernière née, le petite dernière de la famille. Elle a déjà deux frères et une soeur qu’elle ne réveillera pas malgré ses cris. ils la verront quelques heures plus tard au petit matin à leur réveil. Ils s’approcheront émerveillés les uns après les autres » oh, le bébé est né cette nuit ! ». Quel moment magique de pouvoir partager cette première rencontre avec eux ! Dans notre lit, dans notre maison. Leur petite soeur fraichement née qui dort auprès de moi, que je n’ai cessé de contempler , s’appelle Jeanne et elle aura 1 an dimanche, le 22 mai. »

***

5ème prix: Marie, remporte le lot Cocoon Mom Univeda d’une valeur de 60€

« 6/12/99… Après 9 mois de calme intensif dans mon ventre sans presque aucun mouvement de ta part, tu t’agites. Je sens que c’est maintenant le moment de partir pour la clinique nous allons bientôt te découvrir mon ange. Sereine et détendue les minutes et les heures passent, les contraction atténué par la péridurale je me concentre sur tes mouvements je te sent descendre et remonter aussi, et enfin LE moment t’en attendu celui que l’on guette depuis des heures « elle arrive madame!! poussez!! » Et d’un coup te voilà je ne te vois pas mais je t’entend un minuscule cri a peine audible……. Puis la panique……… « Elle doit voir le pédiatre, on l’emmène » Mon cœur cesse de battre les minutes sont interminables je ne suis plus sereine, je veux te voir, mais on ne nous dit rien…….. Enfin te revoilà toute recouverte de la tête au pied juste tes yeux qui me lance un regard unique, ma respiration revient mon cœur bat de nouveau je te prend sur moi enlève le tissu tu es là la plus belle des petites filles, ton regard inonde d’amour tu es parfaites qu’avaient ils donc à s’affoler?La nouvelle tombe » votre fille est trisomique . » Et alors était ce la peine de nous priver si longtemps de notre premier contact je ne comprend pas , pourquoi autant de retenu, mais maintenant tu es là, tu es Ma fille et rien ne pourra plus t’éloigner de moi. Ta naissance ne fut pas parfaite, mais 11 ans après quand mes yeux croise les tiens toujours si emplis de douceur et d’amour, mon cœur s’apaise instantanément. J’ai 19 ans et tu as fait de moi quelqu’un tu à fait de moi une mère , tu es ma plus belle réussite. J’ai eu la joie de faire cette première rencontre trois fois , Mon Ange, Ma princesse et Mon petit prince, mes trois plus belles raisons d’être. »

***

6ème prix: Oum Jahida, remporte le Bracelet Happy Summer, créé en édition limitée par Poup’ké pour Arthus and Co., d’une valeur de 55€

« J’ai eu deux accouchement magnifique mais le deuxième a été encore plus génial car vraiment respecté, il s’est vraiment déroulé en intimité entre la sage femme, mon mari et moi. Je me sentais totalement libre et sereine, désinhibée à tel point, que lorsque la puce est arrivée j’ai ris au éclats en criant « Allahou akbar » (nous sommes musulmans, pis ben chai pas c’est venu comme ça) et la sage femme (qui elle n’est pas musulmane) s’est également mise à crier « Allahou akbar » dans la joie et l’allegresse, le truc pas commun quoi!
Sincérement c’était magnifique de serrer cet enfant au milieu de tant de joie et de bonheur partagé.
Mon témoignage est certes atypique, mais c’est un exemple de tolérance inoubliable, et tout cela je le dois à la venue mon petit amour. »

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

0 Comments

Add yours

  1. Non seulement, j’ai reçu mon lot mais en plus Mélanie avait ajouté plein d’échantillons pour que je puisse tester la gamme! Merci pour ces produits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Le blog d'Univeda — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑