Cosmétiques naturels & responsables

image-38

Le safran des Indes : un cadeau inestimable

Il ne s’agit pas ici de vous parler de beauté et d’aspect. Le thème est plus profond encore : on parle de santé.

Ma formation en Naturopathie m’a amenée à développer des penchants pour la médecine ayurvédique. Depuis quelques années, je cuisine, consomme et apprécie le goût et les bienfaits de la cutine indienne, notamment avec du curmuma (dit « safran des Indes » ou « turmeric »). Ce rhizome que je croyais utilisé en cuisine pour colorer les aliments d’un jaune légèrement fluorescent se révèle être un puissant allié grâce à la curcumine qu’il contient en matière de goût et surtout de santé.

Je ne vous présenterai pas la liste scientifiquement détaillée de ses fonctions. Cette note ferait alors 25 pages …  (je vous laisse aller voir sur un moteur de recherches). Voici donc la liste synthétisée et générale des bienfaits du curcuma sur notre organisme :

– en cures intensives : reconnu anti-oxydant puissant, effet au niveau des membranes cellulaires (renforce le travail de phagocytose, notamment) ; propriétés anti-inflammatoires étonnantes et remède naturel contre l’arthrite rhumatoïde ; limite la croissance de certaines tumeurs et des vaisseaux sanguins les irriguant (attention, ne lui donnons pas le titre d’anti-cancer, malheureusement, rien n’en vient à bout seul) ; il limite le développement du mauvais cholestérol ; il réduit l’accumulation des plaques amyloïdes (entre autres responsables des troubles cognitifs dans la Maladie d’Alzheimer) ; il joue un rôle apaisant sur l’estomac et adoucissant sur les intestins

– en cures d’entretien régulières : aide à détoxifier les produits chimiques nocifs et les toxines du corps ; dans notre routine alimentaire, il améliore l’immunité ; limite le processus de vieillissement ; rôle de protecteur hépatique et de la sphère digestive ;

– en externe (sur la peau en masques ou cataplasmes) : c’est un antiseptique naturel (plaies diverses, coupures brûlures, difficultés de cicatrisation) ; il atténue les tâches (soleil, vieillissement cutané).

Sans être une panacée (elle n’existe pas), sa valeur pour notre santé, notre bien-être et notre beauté est inestimable.

Toutefois, tout le monde :

ne cuisine pas tous les jours

ne mange pas de cuisine indienne, sri lankaise, pakistanaise ..

n’apprécie pas goût des épices, mêmes douces

n’est pas sensible à l’invitation au voyage que comporte la saveur du curcuma.

Cela n’est pas un problème. Univeda propose un produit complet et facile à utiliser :

image-38

 

Pourquoi je le recommande :

dans ces gélules, le curcuma est associé à la pipérine (extrait de rhizome de curcuma + poudre de grains de poivre noir d’origine biologique 100%). L’action du poivre renforce les effets du curcuma : association gagnage. Par ailleurs, le poivre n’est ni puissant en goût, ni concentré (aucun risque d’irritation ou d’effets néfastes sur le système sanguin).

Cette concentration et cette présentation permettent une cure d’un mois (renouvelable jusqu’à 2 fois) à raison de 2 gélules par jour (je recommande de les prendre au début du 1er repas de la journée). Pratique, simple et très efficace.

Je ne peux que vous montrer le flacon car pour les effets, il est difficile de photographier mes membranes cellulaires … mais faites-moi confiance : ce produit simple est un cadeau à se faire régulièrement.

 

Mes petites astuces en plus concernant le curcuma :

– le miel doré : 15 cuillères à soupe de miel bio de qualité + 1 cuillère à soupe de poudre de curcuma et 1/2 cuillère à café de poudre de gingembre. Laisser macérer après avoir mélangé dans un pot en verre avec un couvercle. Consommer en début de maux ORL (dans une infusion), à la cuillère en cas de symptômes grippaux (état courbatu, douleurs dorsales liées à la fièvre, début de fièvre) ou juste sur une tartine, dans un yaourt, une salade de fruits … au petit-déjeuner en prévention (renforce les défenses immunitaires).

– cataplasme au curcuma : un peu de miel + une pincée de curcuma sur une plaie non-saignante (brûlure, coupure, gerçure. Laisser poser au moins 1/2 heure. Rincer à l’eau tiède. 2 fois/jour durant quelques jours (améliore la désinfection et la cicatrisation).

– boisson fraîche et jolie : 1/2 litre d’eau bouillante + 1/2 cuillère à café de poudre de curcuma + une pincée de gingembre frais râpé + 1/2 cuillère à café de thé vert. Laisser infuser. Passer le thé. Sucrer éventuellement (fructose, miel, sirop de riz …). Boire chaud ou refroidi au réfrigérateur avec de la glace pour un thé glacé apaisant et rafraîchissant (été, apéritif …). On eut alors y ajouter du jus de fruits pour enrichir la couleur et la saveur.

NB : En général, on recommande de consommer le curcuma chauffé afin de décupler ses effets. Le prendre le matin avec une boisson chaude activera ses fonctions, déjà soutenues par la pipérine.

Attention : Ne pas consommer de curcuma à doses régulières en cas de troubles hépatiques lourds et de calculs biliaires.

Cette note n’est en aucun cas une prescription de traitement. Toute décision concernant votre santé vous revient ainsi qu’à votre médecin.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Le blog d'Univeda — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑