Cosmétiques naturels & responsables

BB

La beauté n’est pas dans l’alphabet : arrêtons-nous au B

Nombreuses sont les tentatives de séduire sur un plan marketing. Le secteur des cosmétiques est en première ligne dans ce domaine. Nous découvrons régulièrement des publicités pour des crèmes effaçant les rides, retirant au visage ses dernières 20 années, des fonds de teint à « l’effet « Photoshop » …

L’un de ces concepts vendeurs me travaille le neurone : comment la BB cream, invention intéressante et utile, en est-elle déjà arrivée à la … EE cream ? D’un produit bien pensé, on est arrivé à un nouveau concept un peu ridicule. A ce rythme, nous ne serons plus de ce monde lorsque la ZZ cream sortira et la HH cream, ce sera quoi ? Une cagoule ?

Soyons sérieux …

Petit récapitulatif concernant les BB, CC, DD & EE creams :

BB cream : (Blemish Balm) hydratante, généreusement porteuse de bonne mine et légèrement couvrante tout en restant naturelle.

CC cream : (Corrective Cream) plus transparente, moins couvrante, unifiante et plus riche en principes actifs dans un objectif de soin plus que de maquillage. Une sorte de crème de soin.

– DD cream : (Daily Defense) très peu couvrante et enrichie en principes anti-UVA et UVB, protectrice. Une sorte de crème solaire teintée.

– EE cream : (Energy Enhancer) stimulatrice de rajeunissement pour la peau, action par exfoliation chimique douce, camoufle et floutte les rides. Une sorte de fond de teint-peeling, en somme …

Toutes ont pour point commun de masquer, plus ou moins naturellement, les imperfections et de contenir une protection solaire, plus ou moins légère.

Notre chance est qu’il en existe dans des gammes de soins et maquillages naturels.

En bonne peau matte au teint terne entre novembre et mai, aux cernes foncées et aux ridules apparentes en hiver, j’en utilise 2 actuellement, achetées ici : la BB cream Lily Lolo et la BB cream ensoleillée Heuliad.

* BB CREAM LILY LOLO : 40 ml, 16 euros (Medium et Light), flacon-pompe

 

Sa couvrance est moyenne, c’est à dire suffisamment pour cacher les imperfections mais pas trop afin de ne pas avoir l’impression de porter un fond de teint plâtreux ou un masque gras. Je déteste le fond de teint.

Son effet reste naturel. Il m’arrive de ne l’appliquer que sur les cernes à l’aide d’un pinceau plat, comme cache-misère, afin de passer une journée sans maquillage mais aussi sans mes yeux fatigués et mon regard las et morne hivernal. Il tient de 8h à 23h non-stop et ne déssèche pas ma peau fine et particulièrement sensible à cet endroit.

Lorsque je sors, je choisis cette BB cream car elle peut s’avérer salvatrice : couvrante et légère à la fois, elle me garantit une soirée sans me poser la question « Ai-je une tête de bougie fondue » au-delà de minuit : elle tient ! Je l’applique puis poudre le centre de mon visage d’une main légère (poudre libre Lily Lolo).

Une seule dose suffit à couvrir le visage : je verse et travaille la matière afin de la chauffer entre mes doigts. J’applique en tapotant puis lisse. Toujours sur une peau nettoyée et hydratée (en ce moment, c’est la Crème d’amour d’Heuliad ou la Crème anti-rides à l’amande et au ginseng de Joveda, les matières se fondant très bien entre elles).

*BB CREAM ENSOLEILLEE HEULIAD : 50 ml, 39 euros (teinte universelle), flacon-pompe

 

Cette crème est une alliée des femmes aimant le naturel, quitte à ne pas masquer totalement leurs impecfections : très fluide, elle s’applique aisément (de la même manière que la précédente) et couvre à peine le visage d’un voile enlumineur et doux. Les traits tirés s’estompent et la peau semble plus fraîche. Elle est aussi riche en actifs : maquillage et soin.

Je la porte sur mes crèmes habituelles avec lesquelles elle se pose en synergie.

C’est « ma crème de jour sur ma crème de jour » en ce moment. Celle que l’on porte au quotidien, san sy penser, mais dont on est ravie de se souvenir lorsque l’on croise un miroir en cette saison violente pour nos frimousses. Elle me donne le moral le matin et illumine, protège, embellie imperceptiblement ma peau la journée.

Je la trouve aussi particulièrement hydratante et non-grasse. Un plus.

Elle est certes plus chère qe la BB cream Lily Lolo mais son contenant et plus grand et je n’en mets même pas une dose (j’appuie sans aller jusqu’au bout de la pompe).

Morale de l’histoire : Entre A et Z, point trop n’en faut.

Arrêtons-nous au double-B qui nous offre suffisamment de possibilités.

L’un nous couvre et masque nos défauts, l’autre nous protège et soigne notre peau.

Le duo parfait : synergie des textures et des actifs, complémentarité (hydratation, protection) et résultat naturellement radieux. Un nid douillet pour le visage :

 

heuliad

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Le blog d'Univeda — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑