Le blog d'Univeda

Cosmétiques naturels & responsables

presse

Ce que je pense de la presse

J’ai hésité quelques secondes avec des titres plus racoleurs (style presse à scandale tiens justement) : « la presse ne sert à rien », ou « la presse est une vendue »… ce qui vous donne de suite une petite idée de ce qui va suivre :)

Voilà comme vous le savez Univeda existe depuis 6 ans. 6 ans de dur labeur avec une équipe de travailleurs si petite que je ne sais même pas si on peut parler d’équipe à ce sujet… En 6 ans j’ai toujours refusé de prendre un attaché de presse pour 3 raisons

LES 3 RAISONS POUR NE PAS PRENDRE UN ATTACHE DE PRESSE

1/ parce que c’est super cher! Au minimum 1000€ HT/mois (c’est vraiment le plus bas prix que j’ai jamais reçu, sinon c’est plutôt 2000€/mois en moyenne : sur 12 mois d’engagement) avec aucune garantie de retour sur investissement.
2/ parce que j’aime faire les choses moi même (même si je n’ai pas le temps)
3/ parce que je pense toujours la même chose qu’il y a 6 ans : ce n’est pas normal que seules les marques qui ont les moyens d’avoir un attaché de presse soient publiées dans la presse…ce sont aussi celles qui ont les moyens d’acheter une pub, alors qu’elles sont déjà connues !

LA PRESSE : COMMENT CA MARCHE

1/ vous pouvez y apparaitre parce qu’il y une rubrique beauté sur une thématique particulière et qu’ils ont besoin de vos produits pour avoir de quoi meubler la rubrique : condition : avoir une attachée de presse bien costaud avec les bonnes relations qui vont bien dans le milieu de la presse, sinon, oubliez le petit colis envoyé sans intermédiaire, il sera perdu au milieu des autres petits paquets.
2/ vous pouvez y apparaitre parce que vous avez mis 1000 à 6000 € pour une pub (et là encore c’est petit budget : selon le magazine à ce prix là vous avez une demie ou un quart de page), je ne veux même pas savoir le prix d’une pleine page dans certains grands magazines féminins.

Donc en résumé vous n’avez aucune raison d’y être, à moins que vous ayez la carte ‘copinage’ entre vos mains, mais celle là elle n’est pas donnée à tout le monde, personnellement à chaque fois je passe mon tour sans le vouloir car même lorsque je contacte un magazine (aussi petit soit-il) pour un produit, si jamais on finit par citer le produit (victoire) que j’ai envoyé à la rédactrice beauté, il arrive ensuite que la directrice beauté ne cite pas ma boutique en ligne mais la concurrente! Quand j’appelle pour savoir ce qu’il s’est passé, on me répond : la rédactrice est libre de choisir qui elle cite en boutique référente, mais oui bien sur, et moi je pense ‘copinage’ évidemment !

CE QU’IL FAUT SAVOIR

La presse reçoit les communiqués de presse des marques de cosmétiques, qui leur ont été transmis par les fameux attachés de presse, ensuite elle fait son choix et copie-colle un passage du communiqué de presse pour son article. Oui c’est un peu décevant, autant dire qu’au niveau rédactionnel et recherche, c’est zéro. N’attendez pas que l’on vienne vous dénicher, vous la perle rare, la presse ne bougera pas son petit doigt pour vous.

La presse acceptera de faire un effort et de parler votre marque si vous acceptez d’acheter un espace publicitaire. Ha bon? Et oui c’est donnant-donnant ! La presse peut accepter de parler de vos produits qui sortent de nul part si vous payez ! Ceci n’est évidemment financièrement envisageable que pour les magasines de taille modeste. Et surtout il faut savoir que cela ne veut pas dire succès du tout, les retombées peuvent être nulles, sauf si vous vous retrouvez par miracle dans un méga gros magazine féminin bien sur, un genre de bible super hype.

ET LA PRESSE LOCALE ?

Et bien au vu des évènements: l’inauguration de notre boutique d’Aubenas, je me suis donc décidée à franchir le pas de porte d’un célèbre journal d’infos locales en Ardèche, toute guillerette et pleine d’espoir, je leur explique bien niaisement que s’ils avaient envie de venir faire les curieux et de prendre quelques photos afin de faire un petit article sur le chouette évènement qui aurait lieu sur Aubenas le 25 octobre, ils étaient les bienvenus bien entendus. Je n’étais qu’à l’accueil (je pensais aller un peu plus loin quand même), que sitôt ces belles paroles d’introduction prononcées, un homme que j’avais repéré car il avait l’air intéressé par la discussion (je suis naïve), saute sur l’occasion pour me placer un superbe « mais cela s’appelle de la publicité Madame » suivi d’un « on va vous envoyer machin, il vous expliquera tout ».

CE QUE J’EN PENSE

Messieurs les journalistes de la presse locale, je parle au nom de tous les commerçants (surtout des plus petits en fait), aidez-nous au lieu de nous assommer avec vos pubs, nous avons besoin d’aide pour nous faire connaitre, pas de factures supplémentaires s’il vous plait. Couvrez nos événements, dans lesquels nous avons investis de l’argent et de la sueur. Intéressez-vous à notre actu. Les castagnades (rôties de chataignes, spécialité très locale) et les concours de belote, c’est bien intéressant, mais est-ce cela qui soutient l’économie et qui dynamise la région? Aidez-nous à nous faire connaitre, ainsi nous aurons plus de clients, et donc plus de chance de pouvoir embaucher un jour. Intéressez-vous à nos histoires, il y a tant de choses à dire et je vous promets que c’est passionnant et que ça changera un peu et ne fera pas de mal dans vos actus régionales.

A bon entendeur,


Mélanie
Toujours autant passionnée et motivée pour faire évoluer les modes de consommation…

 

 

 

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

0 Comments

Add yours

  1. Tout est dit ! Tu as bien raison…. un journal local devrait avoir qq petits encarts destinés aux évènements, petites boutiques etc…du coin ! Ou carrément faire un p’tit article, ça ne coute rien. Quitte à ce que par la suite tu mettes en évident ce journal, comme un échange de bon service. Pffff ! tout n’est que profit !

  2. Merci pour ton commentaire Djahann. Oui tout n’est que profit.. même à ce niveau là. Surtout j’ai un sentiment d’incompréhension… je suis déçue qu’ils n’essayent même pas de distinguer le profiteur (ce pour quoi j’ai du passer) de celui qui apporte quelque chose, on va faire une super journée de découverte, où tous les ateliers seront gratuits et ouverts au public ! Je ne demandais pas de l’annoncer à l’avance mais juste de faire un petit reportage pendant l’évènement…Enfin bref… c’est comme ça ! Vive le bouche à oreille, valeur sure mais un coup de pouce de temps en temps ça ferait du bien !

  3. je ne saurai juger outre mesure, mais tout ce que tu décris ne m’étonne guère…..je me demande combien il faut banker pour participer à un évent en tant que prestataire comme on voit sur les blogs….pas de place pour les petites marques ….Longue vie à ta belle aventure hors des champs d’honneur de la presse ….

  4. J’aime beaucoup votre boutique et je comprends à 300% ce que vous voulez dire :(
    La patience finira par payer :)

  5. Révolution !!! :)
    Pour le copinage je crois savoir de qui vous parlez ! Mais c’est vrai qu’il y en a marre de toutes ces rubriques beauté remplies de produits « bullshit » aux compos dégueu estampillés de grandes marques pas éthiques pour un sou.
    Nous sommes concurrents sur le web mais on se serre les coudes un peu tout de même!

  6. Merci Pascal pour votre commentaire. On se comprend et on a les mêmes valeurs, je suis ravie de vous voir ici ;)

  7. Bonjour, je découvre Univeda et le blog, un peu par hasard en recherchant des infos pour préparer un article sur mon propre blog concernant la crème aux amandes et ginseng de Jovees. Il est certain que la communication dans la presse est une petite industrie, et que pour se faire connaître un plan média peut vite devenir ruineux. Je suis une jeune blogueuse, je viens de fêter les 1 an de mon blog, mais je suis une lectrice de blog beaucoup plus chevronée et je me demande pourquoi vous ne faite pas le choix d’une autre voie en développant des partenariats avec des blogs. La blogosphère beauté est très étendue, dynamique et participative et peut constituer une bonne alternative. Loin de moi l’idée de vous donner un conseil, il s’agit juste d’une suggestion. Bonne soirée Kabuki

  8. Bonsoir Kabuki :) Merci pour votre passage par ici et pour votre commentaire. Nous avons quelques partenariats, mais pas trop non plus, faute de temps pour tout gérer et parce que trop de partenariats ne serait pas une bonne idée. Effectivement je vous confirme que nous préférons de loin cette voie là qui en plus est très dynamique et sincère (à condition de faire les bons choix bien sur) ! Nous faisons aussi beaucoup confiance au bouche à oreille :)
    Merci encore et bonne continuation !

  9. Je reviens encore une fois pour deux petites choses : pour mon article sur la crème Jovees, je compte renvoyer vers votre blog sur l’article Pourquoi Joveda, plutôt que d’expliquer le pourquoi des deux marques, si vous en êtes d’accord. Et, puis en second point, je voulais vous dire que les habitants d’Aubenas ont bien de la chance d’avoir une boutique avec tous vos produits. Pour une fois, c’est la parisienne que je suis qui est jalouse ! En tout, cas si j’ai l’occasion de retourner dans cette magnifique Ardèche, à Vogué notamment, je n’oublierai pas de faire un tour dans la boutique. Bon samedi, Kabuki

  10. Bonsoir Kabuki ! Avec un peu de retard je vous réponds… Bien sur n’hésitez pas renvoyer vers l’article du blog pour les explications. Nous vous attendons à la boutique, des vacances en Ardèche s’imposent :) Bon weekend et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 Le blog d'Univeda — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑